Vivien Muller

Web-Culture Vivien Muller

Qu’est ce qui pousse Vivien Muller à repenser le concept d’une table ou d’un radiateur ? Des objets pour le moins les plus basics et incontournables d’un intérieur habitable. Depuis tout temps, les hommes se sont servit des formes issues de la nature pour se loger, pour se chauffer. Vivien prélève ces éléments naturels pour les transposer dans une problématique contemporaine, et tente de donner des réponses sur l’écologie qui questionnent sur notre présent de consommateur.


Quel est ton parcours ?

Sortie de l’école Creapole (art et design), quelques stages (Metz Atelier Design, Hugon Métal Design, Packard Bell) et ensuite du freelance.

Web-Culture Vivien Muller

 

Qu’est-ce que l’école t’a apportée ?

Au final mon éducation a été plus enrichissante que mes années d’études. Ayant des parents architecte et designer, je baigne dans un univers de création depuis mon plus jeune âge. L’école m’a sans doute appris à formater mes projets d’une façon plus commerciale.

Web-Culture Vivien Muller

 

Ton travail est orienté design objet, comment est né cette envie de revisiter les objets du quotidien ? Radiateur, plume, table…

C’est la diversité de tous ces objets qui m’intéresse, chacun requiert une réflexion qui lui est propre, ce qui me donne l’impression de ne jamais faire la même chose. De plus j’ai toujours été frustré de ne jamais trouver dans le commerce les objets qui me plaisent, ce qui me motive pour les designer à ma sauce. Et puis je pense que tous les designers cherchent à créer des objets qu’il aimeraient avoir chez eux.

Web-Culture Vivien Muller

L’écologie est une nécessité, la sur-consommation est un véritable problème, quelle place prennent les énergies renouvelables dans ta création ?

Aujourd’hui il est indispensable de concevoir chaque projet de manière durable. Il est nécessaire de créer des objets à vocation écologique, pour que les gens aient le choix de consommer d’une façon responsable. Il faut arrêter de blâmer le consommateur sur ses mauvaises habitudes, mais plutôt lui proposer des objets qui vont le sensibiliser et lui donner envie d’agir pour la planète. C’est pour cela que tous mes projets sont conçus dans cette optique.

Web-Culture Vivien Muller
Web-Culture Vivien Muller

Quelles sont tes influences esthétiques ?

C’est toujours très difficile de faire un choix parmi mes inspirations car je ne pourrais jamais vous citer tous les créateurs que j’admire. Sinon je m’inspire énormément de la nature, elle sélectionne pendant des millions d’années chaque forme pour choisir la plus efficace. Dans ces recherches, les fractales m’aident beaucoup à retrouver ces formes naturelles, notamment grâce aux modules et à la répétition de motifs.

Web-Culture Vivien Muller
Web-Culture Vivien Muller

Les objets sont ils fabriqués ou en vente ?

Pour l’instant quelques-un sont en cours d’édition, comme le bonsaï, par exemple. Si tout se passe bien, les premiers exemplaires seront en vente d’ici la fin de l’année. L’orchidée devrait elle aussi être disponible prochainement. D’autres arriveront par la suite, mais je n’ai pas encore le droit de vous en parler.

Web-Culture Vivien Muller

Comment s’est passé ta collaboration avec « Metz Atelier Design » ?

Je travaille toujours de temps en temps avec l’agence, mais comme elle est principalement axée sur l’architecture d’intérieur, j’y suis moins impliqué. En parallèle nous sommes en train de chercher un moyen d’éditer certains de mes projets avec M.A.D.

Web-Culture Vivien Muller

Comment imagines-tu l’évolution de ton travail ?

J’espère trouver de nouveaux clients pour les prochains mois et ainsi continuer sur des commandes très spécifiques. Et d’autre part, je continuerai à travailler sur des projets personnels sans autres contraintes que les miennes, et trouver des éditeurs.

Web-Culture Vivien Muller
Web-Culture Vivien Muller

Quel est ton actualité ?

Je travaille d’arrache pied pour que le bonsaï photovoltaïque soit prêt à temps. En parallèle je viens à peine de terminer un concept de chaise, Folium inspirée d’une pousse végétale. J’ai aussi publié cette semaine le luminaire æquo. Chaque pièce tient les suivantes sur leur centre de gravité, la lampe est donc toujours en équilibre. On peut la bouger avec le petit doigt, elle restera dans la position que l’on vient de lui imposer.

Web-Culture Vivien Muller

Galerie Behance : www.behance.net/10ein
Site : http://10ein.blogspot.com

Interview Laure Delahaye.

4 Comment

  1. anne brunet says: Répondre

    sublime 😉 !

  2. Quand même…le design est vraiment un Art ! et qui associe le beau et le ludique !

  3. Soket says: Répondre

    Wow ! Excellent !
    Merci à web-culture pour cette découverte.

  4. C’est vraiment très beau, fluide et végétal un travail magnifique ! Merci à Web-culture de m’avoir fait découvrir cet artiste, j’espère qu’il pourra bientôt vendre ces fabuleux objets.

Laisser un commentaire