Sheriff KRL

Web-Culture Sherif KRL

Découvrez Sheriff KRL, Artiste plasticienne, dans la suite que nous consacrons aux filles exposées au café Dune à l’occasion du thème commun ROJO du 7 au 29 novembre 2009.

Web-Culture Sherif KRL

Web-Culture Sherif KRL

Pourquoi ce thème de la féminité récurent dans tes travaux ?

Voilà une question simple et complexe ! En tant que fille étant élevée dans le monde occidental, j’ai eu comme à peu près tout le monde mon lot de poupées Barbie : on grandit avec un symbole entre les doigts, appuyé par une culture issue des dessins animés là aussi très connotés et dichotomiques (Shrek n’était pas encore pensable :). Cette féminité et ces « lois » imposées une fois dépassées, reste à trouver sa propre définition. Et c’est là que cela devient intéressant !
Il y a eu plusieurs étapes à cette recherche graphique, notamment lors de la période des beaux arts où les nus féminins étaient traitées de façon très vivante : les coups de crayon/pinceaux se voulaient imparfaits, surtout pas lisses, et suggestifs. Le ressenti issu de la représentation était plus important que le sujet en lui-même. Une autre période s’est focalisée sur les mamies. Elles devaient être nues, bien portantes, et très ridées ! A la fois drôle et très esthétique : les fesses tombantes, tout comme les seins, sur des corps qui semblaient fragiles mais qui laissaient paraitre un caractère bien trempé !
L’histoire de la Sheriff fait également partie de ce travail sur la féminité : il s’agit d’un personnage « acide et funky » absolument mégalomane :) Un des objectifs et de parcourir/conquérir le monde avec ses compagnons de route, mais à sa façon. Plutôt sympathique et de mauvaise foi ! La sorcière fait partie de ce monde là par exemple (cf visuels) Elle empoisonne des pommes (cousues, peintes, et suspendues au plafond lors de l’expo) pour attraper ces proies. Sur le tableau, la victime est consentante : c’est un paradoxe de bonne augure qui finalement est un peu la règle générale de cet univers là. Cela n’est jamais simple (acide) mais cela se passe toujours bien (funky).
La féminité a de multiples facettes, et se matérialise sous différentes formes dans mes travaux. Quand je fais des croquis des personnes croisées dans la rue, ce sont soit des femmes qui ont quelque chose de particulier, un peu exotiques, fragiles… vivantes, soit des hommes qui dégagent une humeur, un caractère, un petit truc qui fait qu’à ce moment là on pouvait voir quelque chose de personnel. (Sur le visuel songe2008) Sur cet homme de dos, vu à Bastille, on sentait l’affaissement. A l’opposé de l’impression que l’on peut avoir à La Défense : des centaines d’hommes forts de leur costard marchent vite et traversent l’agora. Là c’était l’inverse. Sans costume, et dans un entre-deux.
Tous ces dessins là traduisent le regard d’une femme sur le monde de non-pantins qui l’entoure.

Web-Culture Sherif KRL

Web-Culture Sherif KRL

Que t’a apporté la collaboration avec les autres filles exposées au Dune ?

Beaucoup de choses ! Déjà de très belles rencontres, et un partage certain.
Il y a eu une belle dynamique tout au long de la préparation qui a duré plusieurs mois, et le jour de l’accrochage a été fort, parce qu’on voyait enfin le travail de chacune avec plaisir. A retenir aussi : le savoir-faire de chacune, qui a fait que l’exposition s’est déroulée aussi bien. Autant dans l’organisation, la communication, que dans la qualité des œuvres présentées.
J’ai été épatée par l’ampleur que cette communication a prise, mais c’était à l’image de l’addition des forces de chacune !

Web-Culture Sherif KRL

Web-Culture Sherif KRL

Web-Culture Sherif KRL

Comment envisages-tu l’évolution de ton travail pour l’avenir ?

Aujourd’hui ce n’est pas facile d’en vivre ! Mon travail porte à la fois sur du graphisme, des animations, mais aussi sur des installations interactives plus orientées artistiques. L’évolution idéale serait de pouvoir allier cette recherche sur l’interactivité HM & la création audiovisuelle dans un cadre un peu plus stable :). Et un jour réussir à voyager et partager ce travail !

Web-Culture Sherif KRL

Web-Culture Sherif KRL

Pour voir plus d’images c’est ici :
www.sheriffkrl-studio.fr

Interview Laure Delahaye

10 Comment

  1. gemodod says: Répondre

    Tu vois, Carole, je suis tes travaux toujours aussi fidèlement, au fil des blogs et des articles qui te sont consacrés.. J’adoooooooore ! mais je suis toujours aussi déçu de ne pas pouvoir les voir en vrai… donc j’attends, patiemment… à très bientôt et bonne continuation !

  2. Merci ! Tes commentaires font toujours très plaisir & chaud au coeur :)
    Et tu sais, pour les voir, il suffit de s’organiser 😉 On fait ça quand et où ? Comme en 2007 ?!
    Toujours partante !!
    A très vite

  3. Marion J says: Répondre

    hello,
    énormément de talent!
    j’aime beaucoup et je te souhaite plein de succes et encore de belles aventures (dans un beau cadre) :)

  4. Yves says: Répondre

    Ben ça alors krl, Tu ne m’avais pas tout dit. C’est encore mieux que kivousavez m’en avait parlé.
    Bises et à très bientôt.
    Bonnes fêtes à toi et à ceux qui te sont chers.
    Yves

  5. Phil Maurice says: Répondre

    Il n’y a qu’un mot à dire: Super Carole… deux mots.
    Gros Bisous des passagers du chemin vert.

  6. Pegui says: Répondre

    Très jolis travaux Miss SheriffKRL, mes félicitations au nom de toutes les proies consentantes du monde…

  7. ghislaine says: Répondre

    Ton crayon qui s’anime et montre ta sensibilité aux autres on veut en voir encore….
    Mes encouragements et bravo pour tout ce travail et toutes tes facettes !!!

  8. Bonjour la Miss, Bravo pour cette nouvelle étape!
    Je te souhaite pleines de nouvelles expériences enrichissantes à venir!

    Et merci pour ta belle sensibilité.

    Your dear friend.

    David

  9. Un grand merci à tous accompagné d’un tout aussi grand sourire …

  10. Ben says: Répondre

    Un travail passionné, un talent indéniable, et une sensibilité au monde qui t’entoure…
    Voilà ce qu’on ressent au travers tes œuvres…
    Un grand bravo à toi…

Laisser un commentaire