David Bouchacourt

Web-Culture David Bouchacourt

C’est à la galerie Jeune Création à Paris que nous rencontrons David, enfermé dans « la sardine », la pièce est plongée dans le silence, qui impose une distance solennel entre le spectateur et le performeur.

Web-Culture David Bouchacourt

Ton travail se situe entre l’écriture, l’installation et la performance, pourquoi ces trois médiums ?

Ce sont trois reflets de l’existence: dans un espace donné (une installation) en un temps donné (le temps de la performance) se joue une version miniature d’une existence au sens d’un « comme si », c’est à dire un jeu avec des signes, comme une photo ou dessin même le plus naturaliste est un jeu avec des signes, des conventions, des symboles. L’usage que j’ai fait de ces médiums n’est donc pour moi que circonstanciel parce que le plus adapté à mon propos mais en aucun cas ontologique, si la peinture m’avait semblé plus adaptée en la circonstance, j’aurai peint. L’écriture est présente en tant que performance dans le premier des trois dispositifs comme émanation du langage articulé, c’est à dire la seule chose qui nous distingue des autres animaux. Elle est à ce titre pour moi un des outils de conditionnement dans notre expérience du réel les plus puissants et les plus toxiques pour la conscience, d’ou le jeu de déconstruction au travers de la réécriture (le cut-up) plutôt que l’écriture (construction), bref un travail de sape.

Web-Culture David Bouchacourt

Web-Culture David Bouchacourt

Quel lien y a t’il entre les trois moments clés de tes actions pour l’espace de Jeunes Création à Paris ?

Le lien entre les trois performances qui ont eu lieu à la galerie jeune création est l’enjeu du pouvoir ou pour être plus précis de la marge de manoeuvre dont nous disposons dans l’existence pour « naviguer » au sein de la réalité, décliné sur trois modes: le pouvoir des mots (voir la première question),le pouvoir des images et enfin l’exercice de la violence.

Web-Culture David Bouchacourt

Web-Culture David Bouchacourt

Quelle est la place de l’humour (voire du sarcasme) dans tes créations ?

Je fait très sérieusement des choses pas très sérieuses ou plutôt je donne de l’importance à des gestes qui n’en ont aucune. En le faisant en conscience, l’absurdité des situations se révèle et c’est souvent là que naît l’humour. Napoléon a dit que « du sublime au ridicule, il n’y a qu’un pas »,je crois pour ma part qu’il n’y en a pas même un…

Web-Culture David Bouchacourt

Web-Culture David Bouchacourt

Que t’apportes les outils issus des nouvelles technologies ?

En ce moment je suis en résidence pour un projet dédié aux arts virtuels, donc leur importance est centrale puisqu’elles sont le médium qui véhicule le message. Pour ce qui concerne mon usage habituel il est plus hybride, par exemple je fait du sténopé parce que c’est un mode très aléatoire de photographie et comme le développement m’emmerde un peu, je scanne les négatifs, ce qui me permet de voir les images sans passer des heures dans un labo. Et puis pour la vidéo ou le son c’est très accessible et pour peu qu’on soit un peu dégourdi et autonome on peut vraiment en tirer profit sans se trouver soumis à des contraintes de production. Et enfin je les utilise aussi pour leur capacité à garder et véhiculer des traces, que ce soit les miennes (ce qui est crucial pour les performances et les installations) ou celles des autres (l’Internet est à ce titre une grande banque de données même si les systèmes de référencements sont souvent très partiaux…)

Web-Culture David Bouchacourt

Web-Culture David Bouchacourt

Les objets, matériaux semblent fragiles et pauvres (le carton, les boites de conserves) que signifient t’ils pour toi ?

Ce sont des outils pédagogiques: on oeuvre à sa mesure. L’imagination peut emprunter tous les véhicules. Installer seul dans un même lieu trois dispositifs à quelques jours d’intervalles nécessite de la sagacité, je croyais n’en avoir aucune puisque souvent socialement je n’ai pas le sens de l’à propos, je ne sais pas se qu’il faut dire ou faire… comme quoi…

Web-Culture David Bouchacourt

Web-Culture David Bouchacourt

Pourquoi La boite de sardine, la grotte, (l’utérus ? Temps primaire pour l’humanité, aube de la création) mettent au monde ton écriture, ou tes dessins. Qu’est ce qui se passe dans cette matrice ?

Une re-création et une récréation et les deux strictement en même temps et dans les mêmes gestes.

Web-Culture David Bouchacourt

Comment-as tu découvert l’espace jeune création et comment s’est passé la rencontre avec la galerie ?

Je connaissais quelqu’un dans le comité de sélection qui m’a coopté pour présenter mon travail dans
leur galerie, la rencontre s’est passé très simplement et je disposais d’une complète marge de manœuvre quand à ce que j’allais présenter et la manière dont j’allais le présenter, ce qui en l’occurrence me convenait bien.

Web-Culture David Bouchacourt

http://www.dabou.com

1 Comment

  1. […] lire l’interview de David Bouchacourt c’est ici ! Vous avez aimé cette interview ? Faites le savoir :) 0 […]

Laisser un commentaire