Clémence Knaebel

Web-Culture Clémence Knaebel

Dans la série des itw des filles exposées au Café Dune sur le thème ROJO, Clémence nous parle de la place de la femme dans ses travaux avec une pointe d’humour et bien plus encore.

Web-Culture Clémence Knaebel

Web-Culture Clémence Knaebel

Web-Culture Clémence Knaebel

Pourquoi ce thème de la féminité récurent dans tes travaux ?

Il était présent épisodiquement jusqu’ici… et il a bénéficié de ma participation à une « graphic battle » au café Dune dont le signe distinctif était de réunir des femmes, rien que des femmes… et plus encore à une exposition sur le même principe ! Pour la battle, il n’y avait pas de thème imposé, et pour l’expo le thème choisi était assez ouvert, le rouge… Or je suis quelqu’un qui n’aime pas particulièrement travailler avec une liberté absolue, j’apprécie les briefs et les contraintes. C’est donc tout naturellement que je me suis choisi mon propre thème, celui des femmes, ou des filles. Thème qui me touche de près bien sûr… Et qui est bien intéressant en ce moment, dans une société où la place de la femme a changé si vite: je n’arrive pas vraiment à me représenter que les femmes ne pouvaient pas voter il y a soixante-cinq ans. Mais c’est plutôt un regard complice et décomplexé qu’un regard sociologique que j’ai envie de porter, comme dans la série « Regrets de filles ». Je pense que ce thème reviendra dans mon travail…

Web-Culture Clémence Knaebel

Web-Culture Clémence Knaebel

Web-Culture Clémence Knaebel

Que t’a apporté la collaboration avec les autres filles exposées au Dune ?

Outre les rencontres qu’elle a entraînées, elle m’a permis d’identifier mes « signes particuliers ». En effet, j’ai travaillé comme journaliste avant de devenir graphiste, et je suis donc relativement jeune dans ce métier; c’est aussi ma première expo. Je ne sais donc pas encore vraiment où réside mon « style » ! L’accrochage aux côtés d’autres graphiste m’a donné quelques éléments de réponse: en particulier, mes images sont assez narratives, elles doivent toujours suggérer une histoire en cours, par opposition à des portraits par exemple. Ce qui, finalement, est assez cohérent avec le fait que j’ai travaillé sur le texte auparavant !

Web-Culture Clémence Knaebel

Web-Culture Clémence Knaebel

Web-Culture Clémence Knaebel

Comment envisages-tu l’évolution de ton travail pour l’avenir ?

Pour le moment, je suis plus graphiste qu’illustratrice, au sens où la majorité de mes travaux rémunérés n’impliquent pas de dessiner: je crée des couvertures de journaux, des dossiers de presse, des publicités… Et occasionnellement des illustrations. Je souhaite à l’avenir que ce domaine prenne plus de place, et pourquoi pas avec un angle « féminin ».

Web-Culture Clémence Knaebel

BLOG
http://cknaebel.jimdo.com/

SITE
http://c.knaebel.free.fr/

Interview Laure Delahaye

3 Comment

  1. Marion says: Répondre

    Vivement la suite de la série de dessins « Regrets de filles » !

  2. On se reconnait bien là dans certaines situations, merci Clémence pour ton regard sur les filles :)

Laisser un commentaire