Casajordi

Web-Culture Casajordi

Dans la série des rencontres d’illustrateurs qui utilisent le textile (les T-shirts) comme support de création, Web-Culture à tenté de décoder quelques secrets de fabrication de Casajordi. L’acte de prélèvement, le découpage, n’est pas innocent pour cet artiste qui révèle des histoires issues de son subconscient grâce au collage. Des lors, le rêve n’a plus qu’à s’installer.

Quel est ton parcours, et quel est ton statut ?

J’ai fait trois ans d’Arts Appliqués, section graphisme, mais comme j’avais vraiment trop de mal à m’adapter à l’univers des « agences de pub », j’ai bifurqué vers la PAO, qui en était à ses tout débuts. Pour le moment, je n’ai aucun statut mais je commence à réfléchir à cette possibilité. Je suis salarié comme infographiste depuis 15 ans dans un journal. N’ayant pas la possibilité de m’exprimer graphiquement dans mon emploi, je travaille « pour moi » à l’extérieur. Je suis actuellement en pleine réflexion, car mon entreprise connait des difficultés (dues à la crise), et je commence à me remettre en question.

Web-Culture Casajordi

Web-Culture Casajordi

Ton mystérieux univers se tient entre rétro et modernisme, ton inspiration est issue de ton subconscient ?

Question qui tombe a pic car mon dernier visuel s’appelle « dialogue avec mon subconscient » ! Je crois qu’effectivement mon inspiration est directement branchée avec cette partie de mon cerveau. J’ai une « ligne directive » dans mes compositions, mais la part inconsciente travaille autant que la part consciente. J’ai toujours la tête dans les nuages, et j’aime tous les moyens d’expressions qui donnent une impression d’évasion. Rêver, c’est ma seconde nature…

Web-Culture Casajordi

Web-Culture Casajordi

Peux-tu nous mettre dans le secret et nous dire d’où provient ta banque d’image ?

La question qui revient le plus souvent ! Il y a pas de secret… Je peux passer des jours et des jours à rechercher de vielles photos, des vieilles gravures, des images tombées dans l’oubli. Google, en combinant des mots clés comme « vintage » « old portraiture », des scans, en partant même de photos de famille, et j’ai un vieux CD avec des gravures du 18ème/19 siècle.
Il n’existe pas de site unique ou je trouve mes images, pas de « caverne d’Ali baba »… la part de recherche fait partie de mon travail et occupe certaines fois une part plus importante que la création en elle-même.

Web-Culture Casajordi

Web-Culture Casajordi

Le numérique est un procédé presque incontournable maintenant, quels sont tes outils de travail et quel est ton medium favori ?

Je travaille sur Illustrator et Photoshop, avec une préférence pour ce dernier, mais je n’ai fait qu’adapter la technique du collage traditionnelle au numérique. J’ai longtemps utilisé la colle et le ciseau avant le « copier/coller » de Photoshop !!
Je reste attaché au papier, sous toutes ses formes, les livres, les cahiers, le rapport au « touché me manque avec le numérique, mais il y a un confort de travail qui est loin d’être négligeable.

Web-Culture Casajordi

Web-Culture Casajordi

On peut voir tes dernières réalisations sur ton blog et site, mais aussi tes créations sur LaFraise.com. L’illustration de t-shirts est un autre moyen pour toi de t’exposer ?

Les sites comme « La Fraise » m’ont permis une chose très importante, c’est la critiques, la bonne, celle qui permet d’avancer. Soumettre un visuel, c’est accepter de s’exposer soi même avant son travail. C’est un support qui a beaucoup de contraintes (surface imprimable, limitation de couleurs, fichier en vectoriel…) Depuis quelques temps je travaille avec un site Américain, Design By Humans qui offre des possibilités quasi-illimitées, dans les couleurs (fichiers en eps) et dans les finitions (broderies, impression sur toute la surface etc), avec une qualité vraiment bonne.

Web-Culture Casajordi

Quels sont tes projets en cours ?

Je n’ai pas de projets, mais des envies. Je rêverais de réaliser la pochette d’un album ou la couverture d’un livre. S’adapter à un univers en conservant le sien, c’est un bon challenge ! J’ai aussi en tête la réalisation de « collages personnalisés » (ce que j’ai fait pour certaines occasions). Se renseigner sur une personne, connaitre ses passions, ses rêves, ses goûts, travailler avec des images de lui, de sa famille, de ses objets, et réaliser un « collage personnalisé » qui s’adresse à lui, un peu dans le principe du « livre dont vous êtes le héros ».
casajordi.blogspot.com

Interview Laure Delahaye

4 Comment

  1. lanzoni carole says: Répondre

    bonjour
    j’ai découvert depuis peu les créations de casajordi et je suis tombée complètement sous le charme
    je suis intéressée pour une commande personnalisée et souhaite rentrer en contact avec lui
    pouvez-vous nous mettre en lien
    j’habite à Rennes
    Cordialement
    Carole

  2. Content d’en savoir plus !!

  3. C’est trop top ces images ! elles font parties intégrantes de notre vision c’est la vie merci et à bientôt

  4. Bonjour
    Je découvre votre univers, et j’ai un gros coup de coeur. Vos collages sont magnifiques, je vous souhaite d’en vivre un jour car le plaisir que vous y prenez est évident! Bonne continuation…

Laisser un commentaire