Benjamin Delacour

Web-Culture Benjamin Delacour

J’ai très souvent croisé la route de Benjamin, entre Psd Mag et Advanced Photoshop. Impossible pour moi de ne pas lui demander de nous parler de ses astuces, de son univers où les quatres éléments sont habillement travaillés, des particules amoureuses s’entrelacent. Benjamin répond sans tabou à mes questions indiscrètes au sujets de l’utilisation de ses tutoriaux et nous donne son avis sur le graphisme français.

Au lycée tu as étudié les bases de Photoshop, dans ton métier tu as pu valider cette pratique, jusqu’où peux tu y intégrer ton univers ?

J’ai commencé effectivement au lycée avec Photoshop 3.0 sur Mac II si je ne dis pas de bêtises. J’ai ensuite eu la chance de travailler en interne pour Cuisinella, ou j’ai pu évoluer librement, et ou j’ai fait mes premiers travaux Photoshop « poussés » je retouchais les photos de cuisines qui le nécessitait je changeais les coloris, les poignées, l’ambiance de la photo et je changeais aussi les meubles pour créer d’autres modèles. Aujourd’hui encore je réalise en freelance ce genre de travaux, mais il n’y a que dans mes travaux personnels que je peux m’amuser à sortir de la réalité!

Web-Culture Benjamin Delacour

Tu es donc une source d’inspiration pour les graphistes, mais toi quelles sont tes sources d’inspirations ?

En premier d’autres graphistes, je pourrais passer des journées entières à regarder les portfolios des autres! Ensuite je dirais mon entourage surtout ma petite amie et mon père qui me donnent souvent des idées!
Et il y a évidement les grandes agences de créations d’images comme Ars thanéa, www.seventhstreetstudio.com, www.809cgi.com, design has no name www.dhnn.com.ar
J’aimerais vraiment arriver à les concurrencer et à faire ce genre de travaux seul ou avec quelques amis.

Web-Culture Benjamin Delacour

Les éléments terre, eau feu, sont très récurrents dans tes images, les corps y sont en pleine mutation, ils ne sont pas sans raconter des histoires, que se passe t’il dans ton monde Benjamin ?

Je pense que c’est parce que j’ai travaillé longtemps  sur des sujets sérieux ou il ne fallait pas que l’on puisse voir mes retouches. Du coup maintenant que je suis libre et que j’ai le temps pour, j’essaye de réaliser des travaux photos réalistes mais ou je peux essayer de créer ce que je veux. J’aime créer des univers hyper réalistes un peu fous comme ce que j’ai fait pour factory 311!

Web-Culture Benjamin Delacour

Les parutions dans les magazines sur la création graphique (Advanced Photoshop Mag, Psd Mag), confirment ta réussite, est ce que ce phénomène à changé ta façon de travailler ? Que t’ont apporté ses parutions ?

Déjà ça me rassure car devenir free ce n’est pas évident il faut un certain niveau, et le fait d’avoir des retours sur mes travaux est pour moi une récompense!
Je ne pense pas que cela ait changé ma façon de travailler mais j’essaye de faire encore plus de travaux personnels, pour essayer de m’améliorer encore et de me diversifier.
Et bien sûr cela me permet aussi de mieux me vendre!

Web-Culture Benjamin Delacour

Photographie et infographie ? Retouche d’image, qui fait les photos ? D’où proviennent les images ?

Je suis maquettiste de formation, j’ai travaillé en tant qu’infographiste papier pendant 10 ans, et j’ai travailler avec Dorian Rollin un ami photographe qui m’as beaucoup appris sur la photo en général.
Pour la retouche d’image c’est vraiment ma passion, depuis que j’ai découvert Photoshop au lycée.

En général j’utilise des banques d’images en ligne, mes propres photos aussi et depuis le début de l’année je fais partie de Factory 311 et j’ai pu travailler les photos de Jürgen Knoth et de Valentina Frugiuele. Je travaille aussi avec Sam Robles un photographe américain basé en Floride avec qui j’ai fait plusieurs collaborations.

Web-Culture Benjamin Delacour

Peux-tu parler de tes collaborations avec Thomas Kim ‘ TK ?

Thomas m’avait envoyé un commentaire sur deviantart, on est devenu très vite amis et nous avons réalisé Incandescence, un travail ou on a pu montrer ce que l’on pouvait faire tous les deux. Il a réalisé la 3D et les effets de feu, moi j’ai surtout fais l’assemblage et les découpes. L’avantage d’être à deux c’est que l’on profite du regard de l’autre et de ses critiques. On a prévu de faire plein de choses mais il est reparti étudier et donc il a peu de temps pour le moment.

Web-Culture Benjamin Delacour

« Tout le monde peu être graphiste » de la secrétaire à l’adolescent, la vulgarisation des outils et la facilité d’accessibilité n’y sont pas étrangers. Tu offres tes astuces que l’on retrouve partout sur les forums voire même sur les cv de jeunes créatifs qui ne prennent même pas la peine d’y mettre leur touche personnelle en recopiant les tutos à lettre. Comment te situes tu par rapport à cette réalité ?

Moi aussi j’ai fait beaucoup de tutorials, cela permet d’apprendre, mais si certains se limitent à copier ils ne pourront jamais rien proposer d’autre et encore moins quelque chose d’original.
Car chaque travail aura son ou ses points techniques difficiles à résoudre et là il n’y a pas forcèment un tutorial à suivre! C’est pour ça que cela ne doit être qu’une partie de la formation d’un graphiste.
Un bon conseil pour suivre les tutorials c’est de choisir sa photo ou son adaptation personnelle on apprend beaucoup plus ainsi.

Web-Culture Benjamin Delacour

Je vais être dure mais je remarque un manque d’inspiration des français en créa (bien sur il y a des exceptions !), surtout en comparaison avec les graphistes made in usa ou Europe de l’est qui débarquent avec leur univers remplis de bouleversements industriels etc. J’aimerai bien avoir te regard là-dessus !

Je pense déjà que cela est du au marché qui est énorme aux usa et neuf dans les pays de l’est donc porteur de nouveaux talents qui peuvent s’exprimer.
Et puis aujourd’hui en France il faut que le travail sorte le plus vite pour le moins cher possible… il y a peu de clients prêt à investir du temps et de l’argent dans des projets ambitieux.
Donc il y a forcément moins de jeunes qui peuvent percer, il n’y as pas encore les supports ou les évènements pour développer tous ces talents.

Malgré tout, depuis que je suis free lance j’ai pû découvrir de nombreux talents à travers notre petit pays, je pense que ce n’est que le début et que cela vas continuer à se développer.

Web-Culture Benjamin Delacour

Comment verrai tu évoluer ton travail dans l’avenir ?

J’espère continuer sur ma lancée continuer a réaliser catalogues, retouches photos et sites webs, mais j’aimerais  vraiment me spécialiser dans la création d’images digitales.

Web-Culture Benjamin Delacour

Quelle est ton actualité ?

Actuellement j’ai encore pas mal de travaux personnels en cours, une collaboration prévue avec Thomas Kim depuis longtemps (faut juste qu’on trouve le temps).
J’ai un nouveau tutorial en cours de fabrication pour psd mag, qui devrait sortir avant la fin de l’année.
J’ai aussi avec Thomas et d’autres l’envie de rassembler quelques freelance Français qui se complèteraient et pourraient concurrencer des agences internationales.
Ce n’est encore qu’une idée, mais cela verra peut être le jour!

et voici quelques portfolios d’amis Français dont j’apprécie énormément le travail !

www.behance.net/ThomasKim
www.behance.net/Lecoupdulapin
www.behance.net/Niark1
www.behance.net/the_feebles
www.behance.net/imoments
www.behance.net/Loguy
www.behance.net/rosekipik
www.behance.net/soemone
www.behance.net/Seven7
www.behance.net/stenkat

et quelques amis photographes:

www.behance.net/Sinaps31
www.behance.net/Nivalle
www.behance.net/Redbox13
www.behance.net/gimme5ive
www.behance.net/Graphistolage

et voici le lien du cercle made in France sur behance, plus de 300 français qui touchent à tout.

www.behance.net/Circles/Made-In-France/47263

1 Comment

  1. Sabine says: Répondre

    Oh c’est super beau, merci pour la découverte!

Laisser un commentaire