Aïssa Logerot

Web-Culture Aïssa Logerot

C’est depuis le Cambodge que Aïssa répond à cette interview. Il y est pour développer divers objets issus de l’artisanat de la jacinthe d’eau. A l’École Boulle, il découvre l’artisanat et de formation en apprentissage se dirige naturellement vers le design. Jeune diplômé, il est aussi récompensé de plusieurs prix (Red dot award, design concept 2009 et finaliste aux Audi Talents Awards pour son projet de mobilier extensions. Dernièrement, il remporte le 2ème prix du concours Cinna avec son projet lamp posh dans la catégorie luminaire). Les questions suivantes, tentent de découvrir qu’est-ce qui anime le travail de Aïssa.

Web-Culture Aïssa Logerot

Web-Culture Aïssa Logerot

Quel est ton parcours ?

Ensci / Les Ateliers (École Nationale Supérieure de Création Industrielle)
Master in Industrial design, Nov. 2008. Paris. Ensaama – Olivier de Serres (Ecole Nationale Supérieure des Arts Appliqués et des Métiers d’Art) BTS A.C.I. (product design diplom), June 2004.Paris. École Boulle Graduated in Cabinetmaking, June 2001. Paris.

Web-Culture Aïssa Logerot

Web-Culture Aïssa Logerot

Peux tu me présenter ton activité ? Les créations éphémères grâce à l’outil « Halo » (graff avec la lumière) sont totalement en opposés à l’industrialisation, comment te positionnes tu par rapport à cette dualité ?

Je suis designer industriel. Je travaille principalement sur la conception d’objets et de mobilier, mais je porte un grand intérêt à beaucoup d’autres domaines liés à l’art et la création. J’aime concevoir toutes les idées qui me passent par la tête, et m’éloigner aussi parfois du design plus conventionnel, comme par exemple le projet halo qui est au croisement du design, du graphisme, et du design numérique.

Web-Culture Aïssa Logerot

Web-Culture Aïssa Logerot

Tes objets sont-ils fabriqués/diffusés ?

Ayant commencé récemment mon activité de designer, mes projets ne sont pas encore édités, mais je suis actuellement en contact avec plusieurs maisons d’édition intéressées pour développer certains de mes projets. Des collaborations sont en cours.

Web-Culture Aïssa Logerot

Web-Culture Aïssa Logerot

Quels sont tes matériaux de prédilection ?

Si je dois désigner un matériau de prédilection, je dirais bien sûr que c’est le bois. Ayant reçu une première formation d’ébénisterie durant 4 ans (CAP ébéniste et diplôme de l’École Boulle) avant de suivre la filière du design industriel, c’est un matériau que je connais particulièrement bien et que j’affectionne. De plus, c’est une matière naturelle et recyclable. Mais j’aime employer tout type de matériau, et dans le domaine de la création, il important d’apprendre à diversifier son travail.

Web-Culture Aïssa Logerot

Web-Culture Aïssa Logerot

Quelle place prend le questionnement de l’écologie dans ta recherche ?

L’écologie est évidemment une notion importante dans mon travail, mais aussi dans ma manière de vivre. Un designer est censé être en amont de la production industrielle puisqu’il conçoit les objets qui seront fabriqués demain. Il doit donc être responsable de ce qu’il créé. Pour ma part, j’essaie de penser mes objets de manière à minimiser l’impact qu’il pourraient avoir sur l’environnement, dans leur fabrication, leurs usages et leurs fins de vie. Cela commence par l’emploi de matériaux renouvelables, et des processus de fabrication adaptés et optimisés.

Web-Culture Aïssa Logerot

Web-Culture Aïssa Logerot

Internet est-il pour toi un bon moyen pour diffuser tes créations ?

Oui, bien sûr, internet est un média formidable pour communiquer son travail et ses idées, mais il faut apprendre à l’utiliser judicieusement. La diffusion d’images de son travail via internet permet de toucher une cible de personnes beaucoup plus importante et d’agrandir son réseau professionnel. Aussi la médiatisation via internet reste éphémère, c’est un flu gigantesque d’informations qui se renouvelle sans arrêt et il est difficile d’en contrôler toutes les sources. C’est pourquoi je prends le temps de réfléchir avant de diffuser certaines de mes créations.

Web-Culture Aïssa Logerot

Web-Culture Aïssa Logerot

Quels sont tes projets en cours ?

Je travaille actuellement au Cambodge depuis 3 mois sur le développement d’un projet environnemental, entre design et artisanat. Je collabore avec Amandine Chhor, designer diplômée de l’ensci, et avec les artisanes du village de Prek Toal. L’enjeu principal de ce projet est de revaloriser l’artisanat de la jacinthe d’eau, plante aquatique nocive pour l’environnement. Nous développons des nouveaux objets afin de diversifier la production et cibler d’autres marchés.

SITE
www.aissalogerot.com

Photos copyright aissalogerot.com

Interview Laure Delahaye.

Laisser un commentaire